img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Journal de bord d’un résistant gréviste
Mars 2013

Le piquet de grève a été maintenu coûte que coûte pendant un mois. Malgré les remontrances hystériques de mes fans, les immolations de centaines de femmes, le signataire des 500 plus célèbres éditorialistes du monde, et un coup de fil de Barack, je tenais bon, je comptais aller au bout de ma résistance contre l’oppression critique. Il ne me fallait surtout pas réintégrer Kaboom, ni poursuivre mon œuvre éditoriale au service de cette théocratie moyenâgeuse toute entière érigée à la gloire du seul Dieu Malick, auteur du récent À LA MERVEILLE.

Si vous ne croyez pas à ce que je dis, écoutez l’émission et entendez comment Robert Penavayre dans un geste désespéré, avec la bravoure d’un cathare, a tenté d’affronter Nicolas et Vincent en pleine transe.

Et puis quand, à mon tour, je découvris dans la presse spécialisée, la folie aveugle qui s’était emparée en un mois des critiques à propos de SPRING BREAKERS, j’ai pensé que quelque chose ne tournait plus vraiment rond en ce Royaume de France. Quand j’entendis sur les ondes des dizaines de journalistes encenser CAMILLE CLAUDEL 1915 comme le plus grand film du plus grand des cinéastes, je songeais qu’une vapeur de dithyrambes excessives s’était emparée en quelques semaines des hommes et qu’il me fallait absolument revenir parmi eux, histoire de restaurer un brin d’équilibre et de raison critique. Imaginez qu’entre-temps, AU BOUT DU CONTE avait reçu mille louanges de ces mêmes écrivaillons qui assassinaient un mois auparavant LINCOLN de Spielberg. Le film d’Agnès Jaoui avait même effectué un aussi beau démarrage que DJANGO UNCHAINED (alors que NO et CLOUD ATLAS passaient presque inaperçus). En quelques semaines, c’était comme si le monde s’était entièrement détraqué.

À bien y réfléchir, face au délire grandissant de l’humanité, la dictature « malickienne » de Kaboom me semblait de toutes l’une des plus raisonnables. S’il fallait reconquérir un peu de raison, autant le faire avec quelques camarades qui, au moins, admiraient un artiste, un vrai. Voilà, pourquoi, je cessais la grève après un mois de lutte et retrouvais les mystiques Vincent et Nicolas à Toulouse où cette nouvelle émission, pleine de gaudrioles, de débats échevelés, de joutes puissantes et de camaraderie fut enregistrée.

Merci encore à Robert, dit \"l’incorruptible\", d’avoir eu le courage de prendre les armes parmi, avec et contre nous. Dans son combat acharné contre tout excès aveugle, il a tenté seul de restaurer un peu de sens critique en ce bas monde. Qu'il en soit adoubé.


Frédéric Mercier


Programme :
(sélection du 06/03/2013 au 19/03/2013)

. LE MONDE FANTASTIQUE D'OZ de Sam Raimi (Ecouter)
. SPRING BREAKERS de Harmony Korine (Ecouter)
. AU BOUT DU CONTE de Agnès Jaoui (Ecouter)
. À LA MERVEILLE de Terrence Malick (Ecouter)
. NO de Pablo Larrain (Ecouter)
. CLOUD ATLAS de Tom Tykwer, Andy Wachowski, Lana Wachowski (Ecouter)
. CAMILLE CLAUDEL 1915 de Bruno Dumont (Ecouter)

Rétrospective :
-

Invité :
Robert PENAVAYRE
"La Voix du midi"

Durée :
01H55


img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche  


Vos commentaires (0) - Rédiger 1 en attente



img_K
img_pd